Compte administratif : Jour 2

Deuxième journée de débats en séance publique au Département, on a parlé finances et solidarités. L’essentiel en 6 points :

COMPTE ADMINISTRATIF
Le compte administratif présente la différence entre les prévisions du budget et les dépenses réalisées. Ces résultats comptable du premier exercice budgétaire de la majorité LR-UDI montrent la distance entre leurs discours politiques et le concret de leurs actions. En raison des éléments exposés par Marion hier (voir ici 👉 http://tiny.cc/9qx2ly), nous n’avons eu d’autre choix que de voter contre ce compte administratif.
Vote : contre

DIALOGUE SOCIAL
Alors que la majorité nie complètement la souffrance au travail vécue par les personnels du Département et minimise à l’extrême l’impact de la manifestation des agents du 6 juin dernier (« Ils n’étaient que 12, c’était surtout RESF et Fakir » selon le Président), une motion était présentée appelant à retrouver le chemin du dialogue et de l’écoute, et à préférer un langage humain à celui des chiffres. L’indifférence et le dédain ont été opposés aux agents qui n’ont pas reçu l’écoute espérée, se trouvant retenus par des grilles et les forces de l’ordre.
Vote : pour la motion « Écouter, adapter et retrouver le chemin du dialogue social en Somme », qui a sans surprise été rejetée par la majorité.

SOUTIEN À LA PARENTALITÉ
Marion a souligné que le plan des services aux familles présenté par la majorité LR-UDI était intéressant dans ses objectifs et son diagnostic, en exposant bien les besoins en matière de garde d’enfants. Un regret : qu’il n’y ait pas d’objectifs chiffrés ni de développement quantitatif (combien de crèches ou de réseaux d’assistantes maternelles, par exemple). Marion a également déploré la suppression de l’aide aux crèches, qui certes ne relève pas de la compétence directe du Département, mais qui rentre parfaitement dans le cadre de sa mission de chef de file des solidarités.
Vote : abstention

LUTTE CONTRE LA FRAUDE AU RSA
La majorité LR-UDI prévoit un contrôle des bénéficiaires du RSA avec application d’amendes administratives sous couvert de lutte contre la fraude. Les allocataires n’ayant pas besoin d’être enfoncés et stigmatisés davantage, nous ne pouvions que nous opposer à cette mesure.
Vote : contre

AIDE AU LOGEMENT
La majorité LR-UDI a décidé de supprimer le fonds d’aide au logement pour les accédants en difficulté et les propriétaires en situation de mal logement, qui disposait pourtant d’un budget de 150 000 € il y a 2 ans. Seules les personnes âgées pourront dorénavant bénéficier d’une aide. Il est vrai que tous les autres Samariens ne sont pas concernés par le rôle de chef de file des solidarités du Département…
Vote : contre

MINEURS REFUGIES
La majorité LR-UDI a présenté un voeu (c’est-à-dire une déclaration d’intention) à l’attention du Gouvernement pour lui demander de prendre en charge les mineurs isolés étrangers. Même si le Président déclare qu’il accompagnera selon la loi les personnes que le Département doit accompagner, le Département ne veut pas assumer sa compétence et veut rejeter sur l’Etat le financement de l’accueil de ces jeunes, avec force statistiques et contestation des motivations au départ notamment des jeunes Guinéens. Comme nous l’avons dénoncé dans notre lette ouverte, il est inacceptable que le Département déclaré arbitrairement des jeunes comme étant majeurs et les mettent à la rue du jour au lendemain juste pour ne pas avoir à les prendre en charge.
Vote : contre

 

Notons que les femmes de la gauche sont montées au créneau sur le sujet des crèches, pendant que leurs homologues conservatrices sont restées totalement silencieuses, laissant le soin à leurs « hommes forts » (le Président et Marc Dewaele) de s’exprimer sur le sujet.

Soulignons la pertinence de l’intervention de Philippe Varlet : « Arrêtez de nous donner des leçons sur un certain nombre de sujets, on est au courant de tout, c’est énervant à la fin ! » Hubert de Jenlis était quant à lui porté disparu 😁 Voilà voilà…

Suite des débats demain à 9h30 !

Imprimer

Compte administratif : Jour 2